Je Suis LíEnfant Soleil / I'm The Child Of The Sun

Anne-Marie David

(France 1979)

 

Il est arrivé du nord
Et moi j'étais une enfant-soleil
Il a dit des mots plus forts
Et plus doux que le coton du ciel 

Il a partagé le pain
Et mon père lui a donné un lit
Tu commenceras demain
Près du chêne gris

Je n'ai pas rêvé de lui
Je ne dormais pas
Etendue au pied du chêne gris
Je guettais son pas 

Et tout un hiver brûlant
Notre amour a fait chanter la terre
Comme un recommencement
Comme une prière 

Il était un homme-neige
Et moi j'étais une enfant-soleil
Le printemps sur son manège
Déroulait pour nous ses arcs-en-ciel 

S'il avait voulu partir
Je n'aurais même pas su pleurer
J'aurais gardé le sourire
Qu'il m'avait donné 

Quand des hommes sont venus
Je n'ai pas compris
Au-devant de moi il a couru
Vers le chêne gris 

Mais sans qu'il ait rien pu faire
Le piège s'était fermé sur lui
Ils ont remercié mon père
Puis ils sont partis 

Il est retourné au nord
Et moi j'étais une enfant-soleil
Il avait ses mains dehors
Et sur son dos le coton du ciel:
Il a partagé le pain
Et mon père lui a donné un lit

Ce jour-là me paraît loin
Près du chêne gris

Hey reviens
Je suis l'enfant-soleil
Hey reviens
Je suis l'enfant-soleil 

Soleil, soleil
He arrived from the north
And I was a child of the sun
He said words that were stronger 
And softer than the cotton of the sky
 
He shared the bread 
And my father gave him a bed
 You will start tomorrow
Close to the gray oak

I didnít dream of him
I didnít sleep
Extended to the foot of the gray oak
I watched without sound 

And the whole extreme winter
Our love made the ground sing
Like a restart
Like a prayer

He was a snowman
And I was a child of the sun
Spring on its horse-gear 
Unrolled for us its rainbows

If he wanted to leave
I even wouldnít have known how to cry 
I would have kept the smile 
That he had given me

When men came
I didnít understand
Ahead of me he ran
Towards the gray oak

But without it, he couldnít do something 
The trap closed itself on him 
They thanked my father
Then they left

He returned to the north
And I was a child of the sun
He had his hands outside 
And on its back the cotton of the sky 
He shared the bread
And my father gave him a bed

That day appears far to me
Close to the gray oak

Hey, return
I am the child of the sun
Hey, return
I am the child of the sun

Sun, sun

 

Translation supplied by Tamar Leachtman